Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pourquoi "Roman graphique" et pas juste "BD" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Sylvain

avatar
Au fait, je ne voulais pas polémiquer avant la rencontre, il y avait assez de stress comme ça, mais une chose m'a interpellé dans la communication : l'emploi de l'expression "roman graphique" dans l'accroche. "Bande dessinée" ça ne fait pas assez bien? A vrai dire je ne comprends pas ce que signifie cette expression ni à quoi elle sert... Quelle différence avec la bande dessinée?

Paul

avatar
Sylvain a écrit:Au fait, je ne voulais pas polémiquer avant la rencontre, il y avait assez de stress comme ça, mais une chose m'a interpellé dans la communication : l'emploi de l'expression "roman graphique" dans l'accroche. "Bande dessinée" ça ne fait pas assez bien? A vrai dire je ne comprends pas ce que signifie cette expression ni à quoi elle sert... Quelle différence avec la bande dessinée?

Alors, si j'en crois Wikipedia : "L'expression « roman graphique », ou « graphic novel » en anglais, désigne une bande dessinée, généralement longue, sérieuse et ambitieuse, destinée à un lectorat non-enfantin."

Il me semble avoir lu quelque part que le terme avait été inventé par l'immense Will Eisner, qui n'était pas dupe, mais a employé ce terme pour pouvoir se distinguer des "comic books" trop connotés enfants/ados, aux USA, et vendre ses livres à des grandes personnes.
En gros, c'est un terme pompeux pour désigner la BD en se détachant des a priori associés à l'expression "bande dessinée" (qui reste dans l'esprit de beaucoup "humour/gros nez/pouet pouet/c'est bien pour les petits"). Mais ça reste de la BD. Smile

Sylvain

avatar
Paul a écrit:
Sylvain a écrit:Au fait, je ne voulais pas polémiquer avant la rencontre, il y avait assez de stress comme ça, mais une chose m'a interpellé dans la communication : l'emploi de l'expression "roman graphique" dans l'accroche. "Bande dessinée" ça ne fait pas assez bien? A vrai dire je ne comprends pas ce que signifie cette expression ni à quoi elle sert... Quelle différence avec la bande dessinée?

Alors, si j'en crois Wikipedia : "L'expression « roman graphique », ou « graphic novel » en anglais, désigne une bande dessinée, généralement longue, sérieuse et ambitieuse, destinée à un lectorat non-enfantin."

Il me semble avoir lu quelque part que le terme avait été inventé par l'immense Will Eisner, qui n'était pas dupe, mais a employé ce terme pour pouvoir se distinguer des "comic books" trop connotés enfants/ados, aux USA, et vendre ses livres à des grandes personnes.
En gros, c'est un terme pompeux pour désigner la BD en se détachant des a priori associés à l'expression "bande dessinée" (qui reste dans l'esprit de beaucoup "humour/gros nez/pouet pouet/c'est bien pour les petits"). Mais ça reste de la BD. Smile
Merci pour ces éclaircissements. En gros c'est un terme qui a du sens dans le contexte américain, mais il me paraît assez inutile dans la BD franco-belge.

Mathieu

avatar
Sylvain a écrit:
Paul a écrit:
Sylvain a écrit:Au fait, je ne voulais pas polémiquer avant la rencontre, il y avait assez de stress comme ça, mais une chose m'a interpellé dans la communication : l'emploi de l'expression "roman graphique" dans l'accroche. "Bande dessinée" ça ne fait pas assez bien? A vrai dire je ne comprends pas ce que signifie cette expression ni à quoi elle sert... Quelle différence avec la bande dessinée?

Alors, si j'en crois Wikipedia : "L'expression « roman graphique », ou « graphic novel » en anglais, désigne une bande dessinée, généralement longue, sérieuse et ambitieuse, destinée à un lectorat non-enfantin."

Il me semble avoir lu quelque part que le terme avait été inventé par l'immense Will Eisner, qui n'était pas dupe, mais a employé ce terme pour pouvoir se distinguer des "comic books" trop connotés enfants/ados, aux USA, et vendre ses livres à des grandes personnes.
En gros, c'est un terme pompeux pour désigner la BD en se détachant des a priori associés à l'expression "bande dessinée" (qui reste dans l'esprit de beaucoup "humour/gros nez/pouet pouet/c'est bien pour les petits"). Mais ça reste de la BD. Smile
Merci pour ces éclaircissements. En gros c'est un terme qui a du sens dans le contexte américain, mais il me paraît assez inutile dans la BD franco-belge.

Non, roman graphique ça veut dire donc:
désigne une bande dessinée, généralement longue, sérieuse et ambitieuse, destinée à un lectorat non-enfantin.

Donc ça a un sens , et en français aussi.

Sylvain

avatar
Ouais, c'est une bande dessinée quoi. Terme inutile, je persiste et je signe. Et wikipedia ils peuvent bien écrire ce qu'ils veulent, hein! Si je veux je modifie l'article pour dire que c'est un terme qui ne sert à rien. C'est terme qui a une fonction commerciale (se démarquer des comics) mais aucune justification artistique.

Philippe Ory

avatar
Sylvain a écrit:Ouais, c'est une bande dessinée quoi. Terme inutile, je persiste et je signe. Et wikipedia ils peuvent bien écrire ce qu'ils veulent, hein! Si je veux je modifie l'article pour dire que c'est un terme qui ne sert à rien. C'est terme qui a une fonction commerciale (se démarquer des comics) mais aucune justification artistique.

Pas du tout d'accord, c'est un genre à part entière comme la SF, l'horreur, le gros nez, le comique, la comédie musicale, le rap, le rock, le disco, ça voudrais dire qu'il n'y aurais pas de différence dans un même moyen d'expression ? Qu'il n'y aurais pas de différence entre un paté marmite et un paté de foie !

ça revient a dire alors qu'il y a la bd et c'est tout ? y'a la musique et c'est tout ? le ciné et c'est tout ? non, dans chaque expression on peut "classer" par "genre" et La Parenthèse n'est pas une BD SF mais un roman graphique.

Enfin, je dit ça, j'm'en fou aussi, chacun sa vision des choses...

http://loloindi.blogspot.com/

Paul

avatar
Ca ne fait d'ailleurs même pas l'unanimité chez les auteurs, si j'en crois wikipedia, toujours :

Some in the comics community have objected to the term "graphic novel" on the grounds that it is unnecessary, or that its usage has been corrupted by commercial interests. Writer Alan Moore believes, "It's a marketing term... that I never had any sympathy with. The term 'comic' does just as well for me... The problem is that 'graphic novel' just came to mean 'expensive comic book' and so what you'd get is people like DC Comics or Marvel Comics—because 'graphic novels' were getting some attention, they'd stick six issues of whatever worthless piece of crap they happened to be publishing lately under a glossy cover and call it The She-Hulk Graphic Novel....".
Author Daniel Raeburn wrote, "I snicker at the neologism first for its insecure pretension—the literary equivalent of calling a garbage man a 'sanitation engineer'—and second because a 'graphic novel' is in fact the very thing it is ashamed to admit: a comic book, rather than a comic pamphlet or comic magazine."
Writer Neil Gaiman, responding to a claim that he does not write comic books but graphic novels, said the commenter "meant it as a compliment, I suppose. But all of a sudden I felt like someone who'd been informed that she wasn't actually a hooker; that in fact she was a lady of the evening."
Responding to writer Douglas Wolk's quip that the difference between a graphic novel and a comic book is "the binding", Bone creator Jeff Smith said, "I kind of like that answer. Because 'graphic novel'... I don't like that name. It's trying too hard. It is a comic book. But there is a difference. And the difference is, a graphic novel is a novel in the sense that there is a beginning, a middle and an end."
Some alternative cartoonists have coined their own terms to describe extended comics narratives. The cover of Daniel Clowes' Ice Haven (2001) describes the book as "a comic-strip novel", with Clowes having noted that he "never saw anything wrong with the comic book".The cover of Craig Thompson's Blankets calls it "an illustrated novel." When The Comics Journal asked the cartoonist Seth why he added the subtitle "A Picture Novella" to his comic It's a Good Life, If You Don't Weaken, he responded, "I could have just put 'a comic book'... It goes without
saying that I didn't want to use the term graphic novel. I just don't like that term".

Philippe Ory

avatar
On pourrait en faire un roman !

http://loloindi.blogspot.com/

Sylvain

avatar
Philippe Ory a écrit:
Sylvain a écrit:Ouais, c'est une bande dessinée quoi. Terme inutile, je persiste et je signe. Et wikipedia ils peuvent bien écrire ce qu'ils veulent, hein! Si je veux je modifie l'article pour dire que c'est un terme qui ne sert à rien. C'est terme qui a une fonction commerciale (se démarquer des comics) mais aucune justification artistique.

Pas du tout d'accord, c'est un genre à part entière comme la SF, l'horreur, le gros nez, le comique, la comédie musicale, le rap, le rock, le disco, ça voudrais dire qu'il n'y aurais pas de différence dans un même moyen d'expression ? Qu'il n'y aurais pas de différence entre un paté marmite et un paté de foie !

ça revient a dire alors qu'il y a la bd et c'est tout ? y'a la musique et c'est tout ? le ciné et c'est tout ? non, dans chaque expression on peut "classer" par "genre" et La Parenthèse n'est pas une BD SF mais un roman graphique.

Enfin, je dit ça, j'm'en fou aussi, chacun sa vision des choses...
C'est oublier un peu vite que ce terme est apparu aux Etats-Unis parce que les éditeurs avaient besoin de marquer la différence avec les comics, pour pouvoir vendre des BD "sérieuses", "pour adulte", imprimées sur du beau papier. C'est un terme technique, si le mot "commercial" vous gêne. En France, c'est une distinction qui n'a pas lieu d'être.


A mon sens ce n'est pas un genre mais une forme, au même titre que les courts et les longs métrages au cinéma. Un "genre" où on trouve des thèmes aussi différents que la SF, le policier, le documentaire, l'autobiographie ou l'histoire n'est pas un genre mais une forme.


Où classez-vous une série comme Les cités obscures, parue en albums cartonnés de grand format, exigeante aussi bien sur le fond que sur la forme et dont la parution a commencé avant l'apparition du terme "roman graphique" en France (peut-être même avant l'apparition du terme aux Etats-Unis)? Où classez-vous Blast, au sujet on ne peut plus sérieux et dont le format est à mi-chemin entre un album cartonné et un roman graphique? En parlant de Larcenet, où classez-vous Le combat ordinaire?


"Author Daniel Raeburn wrote, "I snicker at the neologism first for its insecure pretension—the literary equivalent of calling a garbage man a 'sanitation engineer'—"
Voilà qui résume assez bien ma pensée.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum